header du site

liste Femmes enceintes

liste Enfants et adolescents

liste Personnes âgées

FICHES NUTRITION

 Télécharger et imprimer la fiche


L'alimentation de la femme enceinte (2/2)

La femme enceinte a des besoins nutritionnels bien particuliers.
 
Faisons le point sur ces derniers...


Les principaux besoins de la femme enceinte
 

Les protéines

On insiste sur la qualité des protéines. Il est conseillé de consommer des viandes rouges de première catégorie, des viandes maigres (volailles, veau ….),  des poissons gras (saumon, thon, maquereaux, sardines …), des œufs, de temps en temps des abats, et surtout des produits laitiers, riches en protéines bien assimilées par l’organisme.

Les lipides

On souligne l’importance de la qualité des acides gras consommés. On va recommander une consommation accrue de poissons gras et d’huiles végétales, pour augmenter l’apport en oméga 3 et 6. Ces acides gras vont permettre un développement optimal du système nerveux de l’enfant.

Les glucides

Il faut mettre l’accent sur une répartition des glucides tout au long de la journée.
« Le glucose va être le substrat préférentiel du fœtus, lui permettant son développement. »

Si le régime alimentaire de la  mère est trop pauvre en glucides, on pourra constater:

  • Un retard de croissance du fœtus
  • Des besoins du cerveau de la mère non couverts : malaises, troubles de concentration et vigilance
  • Une utilisation des réserves lipidiques de la mère (risques pour l’allaitement)

 

Le diabète gestationnel
Pendant la grossesse, il est fréquent de voir apparaitre une diminution de la tolérance au glucose et une augmentation de l’insulinémie (hausse de la quantité d’insuline dans le sang). En effet,  les tissus de l’organisme de la mère deviennent résistants à l’insuline, le glucose a du mal à pénétrer dans les cellules. Il reste alors en circulation dans le sang  et ne devient donc plus disponible pour le fœtus.
On va donc conseiller de suivre les conseils nutritionnels adaptés au diabète (cf : fiche nutrition sur le diabète)

Les minéraux

Le fer : Les besoins vont augmenter car le volume des globules rouges va accroître et les pertes sanguines vont être importantes lors de l’accouchement (La plupart des femmes sont carencées, on conseille donc une supplémentation médicamenteuse au 2ème trimestre).

Le calcium : Deux hormones interviennent dans la régulation du calcium de la mère et du bébé (la calcitonine et la parathormone) tout au long de la grossesse. Pour permettre l’ossification du bébé, les besoins de la mère vont être augmentés.
On conseille 1000mg de calcium par jour.
En étroit lien avec le calcium, on va surveiller les apports en vitamine D (une carence pourrait provoquer un rachitisme du fœtus).

Le magnésium : Les besoins augmentent. On conseille de consommer des céréales complètes, des légumes secs, des coquillages cuits, des eaux minérales.


Les vitamines

Il est difficile de définir des apports nutritionnels conseillés pour les vitamines car :

  • Les besoins sont augmentés pour les besoins du bébé
  • Les taux plasmatiques diminuent
  • Il existe une variabilité très importante en fonction des femmes
  • Le fœtus a des capacités de synthèse inconnues

Cependant, deux vitamines se distinguent :

La vitamine B9 (ou acide folique): Elle est très importante pour éviter le risque de malformation du fœtus avec l’absence de fermeture du tube neural (Spina Bifida).

La vitamine A : Elle joue un rôle important dans la différentiation cellulaire
(maturation des organes du fœtus).


L'eau: on conseille 1.5L à 2L par jour.

 

«On dit souvent que la femme enceinte ne doit pas manger
deux fois plus, mais deux fois mieux !!! »

 

Les aliments à limiter

L’alcool : Une consommation d’alcool durant la grossesse va engendrer le « syndrome d’alcoolisme fœtal » : retard de croissance, atteinte du système nerveux central, malformations diverses, retard psychomoteur et intellectuel …

Le tabac : Fumer pendant la grossesse provoque un risque de prématurité, des risques de problèmes respiratoires, et une augmentation du risque d’apparition de cancers …

Le café : Une consommation excessive de café  (plus de 8 tasses par jour) peut provoquer une tachycardie fœtale (accélération du rythme cardiaque du bébé).

 

 

Les règles hygiéno-diététiques
  • Etre particulièrement vigilant lors de la préparation des aliments : bien nettoyer les fruits et les légumes, bien cuire les viandes, ne pas consommer de fromages à base de lait cru non stérilisé, ne pas consommer de charcuteries à la coupe, ne pas manger de fruits de mer. Si ces critères d’hygiène ne sont pas respectés, il est possible de contracter une listériose (maladie bactérienne qui est causée par la Listeria monocytogene). La transmission de cette maladie se fait essentiellement par l'alimentation. Elle se manifeste entre autres par des infections intra-utérines ou cervicales, ce qui peut entraîner un avortement spontané (au cours des second et troisième trimestres)
  • Consommer des aliments faciles à digérer : pas d’aliments trop gras, trop épicés ou à goût fort.
  • En cas de constipation, augmenter ses apports en magnésium : boire des eaux minérales comme l’Hépar.
  • En cas de nausées, proposer des repas moins volumineux, fractionner les prises alimentaires, proposer des plats plus « frais ».








ABC de la nutrition
Saccharose Intestin
Surpoids Conservateur
Manganèse Fluor
Métabolisme Allégé

Toutes nos définitions