header du site

liste Enfants et adolescents

liste Personnes âgées

liste Femmes enceintes

ABC DE LA NUTRITION

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



H.A.P

Les Hydrocarbure Aromatique Polycyclique sont une série d'hydrocarbures dont les atomes de carbone sont disposés en anneaux fermés (benzénique) unis les uns aux autres sous forme de groupes. Le passage des hydrocarbures dans l’organisme humain s’effectue par inhalation, par ingestion mais également par transfert au travers de la peau. Plusieurs études épidémiologiques en milieu professionnel ont montré que les HAP sont impliqués dans l’apparition de certaines formes de cancers chez l’homme.

HACCP

(Hazard Analysis Critical Control Point ou Analyse des Dangers – Points critiques pour leur Maitrise) : système qui identifie, évalue et maitrise les dangers  significatifs au regard de la sécurité des aliments. Cette méthode est basée sur 7 principes : procéder à une analyse des dangers, déterminer les points critiques, fixer le ou les seuils critiques, mettre en place un système de surveillance, déterminer les mesures correctives, appliquer des procédures de vérification, et constituer un dossier dans lequel figureront toutes le procédures et tous les relevés concernant des principes et leur mise en application. La méthode HACCP s’intéresse aux trois classes de dangers pour l’hygiène des aliments : les dangers biologiques (virus, bactéries…), chimiques (pesticides, additifs…) et physiques (bois, verres…).

HDL Cholestérol

"High Density Lipoprotéine", il s’agit d’un transporteur sanguin du cholestérol qui l’emmène jusqu’au foie où celui-ci sera dégradé. Il est  appelé « bon » cholestérol et son taux sanguin élevé assure une protection du système cardio vasculaire.

Helicobacter pylori

 "Hp" c'est une bactérie fréquemment présente dans l'estomac humain car la muqueuse gastrique constitue un terrain très favorable pour qu’elle se multiplie. Une fois installée, elle produit une toxine qui intervient dans le métabolisme des cellules de la muqueuse gastrique. La production d'acide gastrique en est augmentée et il en résulte des inflammations chroniques. Cette bactérie peut donc provoquer des gastrites, des ulcères gastriques et duodénaux et des cancers de l'estomac.

Hemicellulose

Nom générique des substances glucidiques végétales, hydrolysables en milieu acide, se différenciant de la cellulose par leur solubilité en milieu alcalin.

Homocystéine

Métabolite intermédiaire de la fabrication de la méthionine, un acide aminé constituant des protéines. Certains déficits enzymatiques héréditaires ou liés à des carences en vitamine B9 (folates) par exemple, entraînent une augmentation des taux d'homocystéine entrainant de gros risques de coagulation du sang.

Hormone

Molécule agissant comme un messager chimique, produite par une glande ou un tissu endocrinien (qui secrète des hormones et les libère dans le sang) en réponse à une stimulation. Les hormones peuvent agir à très faible dose et vont permettre de réguler l’activité d’un ou plusieurs organes, afin d’en modifier les comportements et les interactions. Les hormones interviennent dans de nombreux processus comme la reproduction, la différenciation cellulaire etc. Il en existe différents types, avec des propriétés propres à chaque famille d’hormones (insuline, catécholamine, testostérone, prostaglandine).

Huile

Produit de la pression des oléagineux. L’huile contient cent pour cent de lipides. Elles sont tour à tour sources d’oméga 3, d’oméga 6, d’acides gras mono-insaturés et poly-insaturés. Il est recommandé de les varier le plus fréquemment possible.

Hydratation

Fait de s’hydrater en buvant ou en mangeant, pour compenser les pertes en eau (urines, transpiration, défécation). Les apports nutritionnels conseillés (ANC) recommandent un apport hydrique d’environ 1.5L par jour. Une hydratation insuffisante se traduit par une soif intense, et peut aller jusqu’à une déshydratation (état qui peut conduire à un coma).

Hydrosoluble

Terme utilisé pour désigner une substance soluble dans l’eau. C’est notamment le cas des vitamines du groupe B et de la vitamine C. Ainsi, les aliments riches en eau, tels que fruits et légumes, en sont une excellente source. Cependant, ces substances sont facilement éliminées dans les urines et doivent donc être consommées quotidiennement. Elles sont, de plus, facilement détruites par la cuisson.

Hypercholesterolemie

On entend pas hypercholesterolemie, un taux élévé de cholesterol dans le sang.

Hyperglycémie

Taux de sang dans le sucre trop élevé (glycémie supérieure à 2.50 g/L de sang). Le diabète résulte d’une hyperglycémie constante. Les signes d’une hyperglycémie dans le sang sont : une envie fréquente d’uriner, une soif intense, une certaine fatigue, des nausées, des malaises ou des douleurs abdominales. L’hyperglycémie peut entrainer des complications vasculaires à long terme et une hyperglycémie importante (supérieure à 3g/L de sang) peut provoquer somnolence et coma. Les personnes sujettes au diabète doivent contrôler leur glycémie régulièrement.

Hyperphagie

Trouble du comportement alimentaire qui se traduit par la prise, en moins de deux heures, d’une quantité de nourriture importante (hyper alimentation) sans vomissements et sans contrôle du poids contrairement à la boulimie. C’est une prise d’aliments précis et choisis, avec au final un sentiment de dégoût, de honte sans pouvoir avoir le moindre contrôle. Les crises d’hyperphagies sont souvent liées à un état dépressif.

Hypertension artérielle

Augmentation anormale de la pression artérielle (force avec laquelle le sang circule dans les artères). Dans le langage courant, on considère qu’un adulte est hyper-tendu au-delà de « 14-9 de tension ». Les premiers symptômes, tant que les artères sont jeunes et élastiques, se résument à des sensations de tête lourde, de bourdonnement d’oreilles ou de légers vertiges. Mais avec le vieillissement des artères, l’hypertension artérielle devient une maladie en soi. Celle-ci est d’autant plus menaçante qu’elle est associée à d’autres facteurs de risques comme l’hypercholestérolémie, le tabac ou le diabète. La prévention nutritionnelle et diététique joue un rôle essentiel dans le traitement de l’hypertension artérielle (régime sans sel ou pauvre en sel, associé ou non à d’autres régimes : diabétique, hypocalorique ou hypocholestérolémiant par exemple).

Hyperuricémie

Maladie résultant le plus souvent d’une augmentation des apports alimentaires d’acide urique ; contenu dans les abats, les gibiers, les mollusques, les crustacés, les gelées, l’alcool, les boissons contenant du fructose et le chocolat. Les conséquences de cette maladie sont la goutte se manifestant par une douleur au niveau articulaire généralement au gros orteil, les calculs rénaux ainsi que des dépôts cutanés d’acide urique.

Hypocholestérolémiant

Qui diminue le taux de cholestérol, matière grasse présente dans les cellules dont un taux élevé aggrave les risques cardiovasculaires.

Hypoglycémie

Baisse rapide du taux de sucre dans le sang. Il est important de reconnaitre une hypoglycémie, surtout pour les personnes diabétiques, afin de réagir en conséquence. Lors d’une hypoglycémie, notre cerveau manque de sucre (irritabilité, troubles de la parole, vision floue, fatigue, somnolence) et votre organisme se défend (palpitations, sueurs, pâleur, tremblements). Dans ce cas, il est conseillé de consommer des « sucres rapides » (glucides simples) (3 morceaux de sucres, un verre de jus de fruits) puis des « sucres lents » (glucides complexes) (morceau de pain, biscuit…) afin de rehausser sa glycémie.




  



ABC de la nutrition
Nutriments Cellulose
Diarrhée Stérol
Vitamine B8 Vitamine B12
PNNS Ingesta

Toutes nos définitions