header du site

liste Enfants et adolescents

liste Personnes âgées

liste Femmes enceintes

ABC DE LA NUTRITION

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



M.I.C.I (Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin)

Regroupent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Ce sont des maladies qui se caractérisent par l’inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif (liée à une hyperactivité du système immunitaire digestif), sources de lésions destructrices (ulcérations). Les causes de ces maladies sont encore inconnues, bien qu’on ait pu déterminer l’implication d’un certain nombre de facteurs : génétiques (prédispositions), environnementaux (tabac) ou immunologiques (anomalies). Les deux maladies se caractérisent par des périodes de « poussées » et des périodes de rémission. La maladie de Crohn peut atteindre n’importe quel segment du tube digestif, depuis la bouche jusqu’à l’anus, alors que la rectocolite hémorragique ne touche que le colon et le rectum. Les signes cliniques se ressemblent, et il est parfois difficile, lors des premières manifestations cliniques, de savoir s’il s’agit de la maladie de Crohn ou la Rectocolite hémorragique.

Macronutriments

Les principaux sont les lipides, les glucides et les protéines. Ce sont des sources d'énergie utilisables directement par l'organisme pour son fonctionnement. Ils doivent être consommés en grande quantité et répartis de la manière suivante:

- 50 à 55% de glucides

- 30 à 35% de lipides

- 10 à 15% de protéines

Magnésium

Minéral essentiel à notre organisme. Il participe à de multiples fonctions enzymatiques, mais son rôle majeur est de réguler la transmission des messages du système nerveux. On retrouve le magnésium en grande quantité dans le cacao (410mg/100g) et le soja (310mg/100). Il est également présent dans les fruits oléagineux (amandes, cacahuètes, noix), les féculents (haricots blancs, mais, lentilles, pain complet), les fruits secs (figues, dattes) et les légumes (épinards, artichaut, avocat). Le seul fruit qui en contient notablement est la banane. Les besoins en magnésium de l’homme adulte sont de 300 mg, et de 350 mg pour la femme (voir ANC). Les carences en magnésium peuvent être dues à un stress excessif et répété, des régimes amaigrissants ou des aliments raffinés dépourvus de ce minéral (céréales par exemple). Le déficit en magnésium peut se caractériser par une spasmophilie, des petites contractions musculaires (lèvres, paupières), des crampes etc... Par contre, un excès de magnésium peut être observée dans le cadre de prises excessives ou d’auto médication, et peut s’avérer dangereux pour l’insuffisant rénal.

Maigreur

Une personne est dite « maigre » lorsque son IMC est inférieur à 18.5 kg/m². Il existe deux types de maigreurs : constitutionnelles et maladives. La maigreur constitutionnelle traduit une incapacité à tirer profit de l’alimentation et à stocker le gras, souvent liée à une insuffisance de cellules adipeuses, tout comme l’obèse en traduit l’excès. Le plus souvent, ces personnes maigres se portent bien, ont une excellente résistance, mangent normalement et ont une espérance de vie accrue. Mais au niveau physique, la masse musculaire de l’homme sera réduite, et le modelé adipeux de la femme (seins, hanches, genoux…) sera asséché.

Maladie coeliaque

Maladie touchant les intestins. Elle fait partie des MICI (Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin). Il s’agit d’une intolérance au gluten, auto-immune, caractérisée par une atteinte de tout ou une partie des villosités recouvrant l’intestin grêle. Il en résulte alors des carences alimentaires ainsi qu’une malabsorption. Les personnes touchées doivent alors évincer de leur alimentation les céréales contenant du gluten telles que le seigle, l’avoine, le blé et l’orge ainsi que les aliments en contenant.

Manganèse

Le manganèse est un élément chimique appartenant à la famille des oligo-éléments. Il est particulièrement important dans la synthèse d’enzymes participant à la lutte contre le stress oxydant. Il intervient aussi dans l’utilisation des glucides et des lipides par notre organisme.
Attention néanmoins à ne pas trop en consommer, car en grosse quantité il peut devenir toxique.

Mannitol

Edulcorant naturel qui possède 0,7 fois le pouvoir sucrant du sucre ordinaire ; on le rencontre dans diverses plantes (surtout des algues marines). Il a une saveur douce sans arrière-goût et on l'utilise dans divers aliments. 

Métabolisme

Ensemble des transformations chimiques et physico-chimiques qui s’accomplissent dans les tissus d’un organisme vivant, produisant ou consommant ainsi de l’énergie afin d’assurer l’équilibre de l’organisme.

Métabolisme de base ou basal

Besoins énergétiques « incompressibles » de l’organisme, c'est-à-dire l’énergie qui est nécessaire pour assurer les fonctions vitales de base de notre corps (respiration, digestion, maintien de la température corporelle etc.). Il dépend de la taille, de l’âge, du sexe et de l’activité thyroïdienne des individus. Le métabolisme de base diminue de 2 à 3% par décennie, après l’âge adulte. Connaitre son métabolisme de base va permettre d’ajuster son alimentation : un apport calorique supérieur à son métabolisme de base va entrainer une prise de poids. Au contraire, des apports caloriques insuffisants peuvent être dangereux pour l’organisme.

Méthionine

La méthionine  est un acide aminé essentiel, c’est-à-dire qu’il doit obligatoirement être apporté par l’alimentation car notre corps ne peut pas le fabriquer. Elle est utilisée par l’organisme dans la synthèse des protéines.

Micronutriments

Ce sont des substances de petite taille (vitamines, minéraux et oligoéléments) qui n'apportent pas d'énergie mais qui sont indispensables au bon fonctionnement de l'organisme et notamment à l'assimilation des macronutriments. Elles ne sont pas fabriquées par l'organisme et doivent donc impérativement être apportées par une alimentation variée et équilibrée. Leur carence peut entraîner des troubles importants. 

Minéraux

Substances nécessaires en petites quantités à l’organisme, qui comprennent : le sodium, le chlore, le potassium, le calcium, le phosphore et le magnésium.

Morbidité

En épidémiologie, le taux de morbidité est le rapport qui mesure l’incidence (nombre de nouveaux cas) et la prévalence (somme de tous les cas) d’une maladie sur une période (en général un an) et dans une population donnée. Ce taux indique le nombre de personnes atteintes par la maladie par unité de population. Il est le plus souvent exprimé en nombre de personnes atteintes par 1000 (10 000 ou 100 000) personnes.

Mortalité

En épidémiologie, le taux de mortalité mesure le nombre de décès de l’année par rapport à la population annuelle moyenne. Cet indice sert à l’étude de la démographie.

Myéline

c’est une substance constituée principalement de lipides dont les couches alternent avec des couches de protides. Elle forme la substance blanche du cerveau et de la moelle épinière. La myéline, cette gaine lipidique, a pour but d'améliorer la conductivité des nerfs ainsi que de les protéger.




  



ABC de la nutrition
Edulcorants Jeûne
HACCP Caroténoïde
Phosphore Surpoids
Saccharose Kiwi

Toutes nos définitions